Le Growth hacking pour les PME. Comment démarrer ?

Votre PME a créé un concept innovant ? Vous êtes convaincu du potentiel de votre nouveau produit ? Alors, comment faire connaître vos créations ? Comment booster vos ventes ? Le Growth hacking, est le moyen qui va générer la croissance fulgurante de votre entreprise.

Le Growth hacking c’est quoi ?

Comme ce mot l’indique, le growth hacking est une méthode qui consiste à élaborer des techniques fortes (hacks) dans le but de booster la croissance d’une entreprise.

En effet, « Growth » signifie : croissance, développement. Et « Hack » veut dire : violent, coup.

Quand on parle de booster la croissance, différents paramètres pourront être concernés comme, par exemple, le chiffre d’affaires, les parts de marché, le nombre de produits vendus, etc.

Le Growth hacking est donc utilisé pour une croissance rapide d’un service ou d’un produit à moindre coût. C’est en cela, qu’il diffère des autres techniques marketing.

Le Growth hacking, un objectif plus qu’un moyen ?

Inventé par Sean Ellis en 2010, et destiné à l’origine aux Start-ups américaines, le Growth hacking a pour but d’engendrer rapidement et avec peu de moyens, une très forte progression.

Pour accélérer et augmenter cette croissance, le Growth hacker va maximiser chaque phase du tunnel de conversion de la matrice AARRR  (=Acquisition – Activation – Rétention – Referral – Revenu).

Quelques méthodes de démarrage pour « Growth hacker ».

Bien qu’un bon GH doive avoir la capacité de comprendre et d’analyser le comportement des consommateurs, être curieux, et créatif, les méthodologies sont diverses et propres à la personnalité de chaque Growth hacker.

Ainsi, ces astuces ne sont pas de simples formules empruntées à des hacks. Il s’agit d’intégrer quelques actions concrètes qui se sont révélées concluantes.

Au stade d’acquisition du tunnel de conversion, l’objectif est de générer du trafic sur votre site en diversifiant votre communication.

  • Créez un blog et publiez des articles sur des sujets pertinents.
  • Re-publiez vos articles sur les réseaux sociaux
  • Transférez vos articles à des blogueurs influents et encouragez-les à les partager.
  • Dialoguez sur les blogs et les forums spécialisés, notamment sur Twitter.

A l’étape de l’activation, il faut convertir les visiteurs de votre site.

  • Créer des contenus premium de qualité et pas trop chers.
  • Proposez des services freemium pour créer une première expérience utilisateur.
  • Maximiser vos moyens de conversion en pratiquant, par exemple, l’A/B testing.
  • Utiliser le retargeting pour inciter les visiteurs de votre site à passer à l’action.

Dans la phase de rétention et de revenu, il faut encourager les utilisateurs à revenir sur votre offre.

  • Envoyez des messages en y incluant des offres personnalisées.
  • Demandez des feedbacks de clients.
  • Proposez des cas clients intéressants
  • Relancez vos anciens clients

Dans la dernière phase de recommandation, il faut inciter vos consommateurs à devenir vos ambassadeurs.

  • Proposez-leur de faire du parrainage et gratifiez-les
  • Demandez à vos clients une recommandation.
  • Donnez-leur la possibilité de partager leur achat, par bouton social.

Avant tout, le Growth hacking est une méthode marketing axée sur l’expérience.  « Growth hacking is Experiment Driven Marketing » disait Sean Ellis. Mais c’est aussi un état d’esprit pour se démarquer et progresser rapidement.

 

Télécharger gratuitement notre guide conseil : 5 bonnes raisons pour mettre en place une stratégie digitale dans votre PME
TÉLÉCHARGER NOTRE GUIDE CONSEIL
Agence digitale spécialisée en inbound marketing
2019-02-01T18:31:34+00:00 1 février 2019|0 commentaire

Laisser un commentaire